V.B.L

 

Vbl mk2

 

Il y a quelques années, l'armée française a émis une requête en vue d'obtenir un véhicule blindé de petite taille, léger et rapide, qui serait capable d'assurer deux rôles de base sur le champ de bataille : la lutte antichars grâce à la mise en oeuvre de l'euromissile MILAN ; la reconnaissance et l'observation avec appui de mitrailleuses.

Cinq firmes ont soumis des projets dans le cadre de ce programme, et ce sont Panhard et Renault qui ont reçu chacun un contrat pour trois types de prototypes destinés à l'essai pour l'armée française. A la suite de ces essais , ce fut le " véhicule blindé léger " (d'où VBL) de Panhard qui fut accepté en service. Néanmoins, aucune commande immédiate ne fut formulée, à cause des restrictions budgétaires en cours.

L'armée française avait, au total, besoin de 3 000 véhicules de ce type ; 1 000 d'entre eux devaient servir dans le rôle antichar et les 2 000 autres dans le rôle de reconnaissance et d'observation. La caisse du VBL Panhard est constitué d'un acier soudé blindé qui fournit à l'équipage une bonne protection contre le tir d'armes légères et contre les éclats d'obus.

La petite taille et l'accélération rapide du véhicule augmentent ses potentialité de survie sur le champ de bataille. Afin de réduire les coûts d'investissement initial et les coûts entraînés par l'utilisation à long terme, Panhard a utilisé des composants automotrices déjà éprouvées sur le marché civil. Ainsi le moteur du VBL est un diesel équipant les voitures Peugeot 505 et 605  ainsi que la Peugeot P4 4 x 4 déjà en service au sein de l'armée française et qui a remplacé les jeeps Hotchkiss M201. Quand au système de transmission entièrement automatique allemand ZF, il est présent dans de nombreuses voitures civiles.

La ligne générale du véhicule est assez conventionnelle, avec le moteur et le système de transmission à l'avant, les sièges du conducteur et du commandant au centre et un espace pour un troisième homme, des armes ou d'autres équipements spécialisées à l'arrière.

Tous les membres de l'équipage jouissent de vitres à l'épreuve des balles (fournissant la même protection que le blindage de la caisse). L'équipement standard des véhicules qui ont été livrés à l'armée française comprend un système de protection NBC, un chauffage et des systèmes de communications.

Les pneus de combat permettent au VBL de franchir une distance de 50 km à 30 km/h après avoir été endommagé par le feu de l'ennemi. Le véhicule est entièrement amphibie et cette capacité peut être déployée  très rapidement . Sur l'eau, le véhicule est mû par une hélice placée à l'arrière de la caisse.

le modèle destiné à la lutte antichars a un équipage de trois hommes et est équipé d'un lanceur de missiles antichars MILAN, avec une réserve de six missiles. En outre, l'engin est équipé d'une mitrailleuse de 7,62 mm disposant de  3 000 cartouches.

Panhard propose d'ores et déjà un large éventail de versions de son VBL, dont une version destinée à la police et aux forces de sécurité intérieur, un modèle de combat emportant des radars de surveillance et de défense antiaériennes et, enfin, un véhicule de lutte antiaérienne armé de missiles sol-air.

Variantes : Plus de 20 versions existent, véhicule avec radar de surveillance, antiaérien, antichar etc.

VBL Mi 7,62 mm : véhicule de base avec arceau sur l'écoutille de droite du toit, équipé d'une mitrailleuse de 7,62 mm VBL milan : Un poste de tir pour missile antichar Milan peut être installé sur le toit à l'arrière du véhicule VBL TOW : Un poste de tir pour missile antichar TOW est installé sur le toit à l'arrière du véhicule VBL Canon 20 mm :

Une tourelle équipée d'un canon de 20 mm est montée au centre du toit du véhicule VBL lance grenades : il est équipé d'une tourelle placée au centre du toit du véhicule, qui contient un lance grenades automatique.

VBL Observation du champ de bataille : ce véhicule est équipé d'un mat télescopique placé à l'arrière du toit du véhicule et d'équipements d'observation du champ de bataille.

VBL Tourelle MI 12,7 mm : il est équipé d'une tourelle, armée d'une mitrailleuse de 12,7 mm, placée au centre du toit du véhicule.

VBL Mistral : équipé d'une rampe de missiles Mistral sur le toit du véhicule VBL Mi 12,7 mm : équipé d'une tourelle ouverte à l'arrière du toit du véhicule , armée d'une mitrailleuse de 12,7 mm

 

Panhard vbl light wheeled armoured vehicle 640

 

 Cabine
En version de base , le véhicule ne dispose pas de canon.

Châssis
pas de tourelle, mais un support circulaire placé à l'avant droit, permettant l'installation d'une mitrailleuse de 7,62 mm, qui peut pivoter sur 360°

Compartiment arrière
L'avant de la coque dispose d'un coffre allongé et légèrement incliné, sur la droite du coffre, on trouve une grosse boîte cylindrique, permettant de boucher la ventilation lors de traversée de cours d'eau. L'avant de la partie équipage, dispose de deux petites fenêtres. Sur chaque flancs du compartiment moteur, on trouve une sorte d'éventail incliné à 45°. De chaque côté du compartiment équipage, se trouve une porte d'accès de forme rectangulaire, qui dispose dans sa partie supérieur d'une petite fenêtre en forme de trapèze. L'arrière de la coque dispose d'une grande porte d'accès de forme rectangulaire qui s'ouvre vers la gauche.

Train de roulement
est composée de quatre pneus, ceux de devant disposent de garde boue de forme arrondis, tandis que ceux de derrière sont encastrés dans la coque.

Accessoires
En fonction du modèle, différents accessoires peuvent être montés sur le véhicule.

 

 

Index htm cmp auto110 bnr 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.